WordPress et le multilingue ne sont pas connus pour être les meilleurs amis du monde. Les solutions traditionnelles ont tendance à proposer une mise en place complexe, ce qui est sans doute à l’origine des ateliers et études en cours concernant le développement d’une fonctionnalité multilingue native dans le cœur de WordPress.

D’un autre côté, la position de Matt Mullenweg (co-fondateur et CEO de Automattic – la société derrière WordPress) est claire, le multilingue continuera d’être géré par les contributeurs tiers (c’est à dire les plugins), ce qui est exactement ce qu’essaye de faire le plugin Weglot.

Créé en 2016, Weglot est un plugin WordPress Freemium en SaaS, avec une approche très différente des solutions existantes. Cela fonctionne comme un service qui détecte le contenu de la page, tout en utilisant son API pour fournir les traductions correspondantes.

Avec l’objectif de proposer quelque chose de simple et facile à utiliser, la mise en place ne prend que quelques minutes et ne requiert aucune compétence technique particulière, ni de manipulation de fichiers sources.

En vidéo cela donne ça :

Une fois installé, Weglot détecte automatiquement tout le contenu du site web et fournit un premier volet de traductions machines. Ensuite, tout se passe dans le tableau de bord Weglot, où  vous pouvez modifier, améliorer, remplacer et supprimer les traductions.

En quoi Weglot est-il différent de ses concurrents ?

  • Utilisation : mise en place très simple et rapide
  • Performance : solution légère qui n’affecte pas la performance
  • Contenu : le choix parmi 2 sources de contenu (machine ou humaine)
  • Compatibilité : aucun problème de compatibilité, Weglot fonctionne avec tous les Thèmes et Plugins
  • Bouton de changement de langue : complètement personnalisable
  • Support : les emails et le live chat assurent un support en continu et de qualité

Depuis la sortie officielle de Weglot en février dernier, le nombre d’utilisateurs est passé de 50+ à plus de 4 500+.

Weglot propose un plan gratuit pour les sites web ayant moins de 2 000 mots et ne souhaitant avoir qu’une seule langue supplémentaire. Pour d’avantages de mots et de langues, des licences premium annuelles sont également disponibles, pour des prix commençant à 79€.