Qu’est-ce qu’un audit de profils de liens ?

La quantité et la qualité des liens externes d’un site web ont un impact très important pour son référencement naturel. C’est en partie grâce à ces liens qu’il est possible de positionner correctement un site web au sein des résultats d’un moteur de recherche. Afin d’améliorer ce positionnement, des spécialistes du référencement peuvent réaliser un audit de profils de liens. Cela consiste à analyser la qualité des liens externes d’un site et à les optimiser de façon à ce qu’il soit correctement référencé. L’audit de profils de liens est rarement réalisé seul. Il fait généralement partie d’un audit de référencement plus large et comprenant d’autres métriques. Pour en savoir plus sur un audit de référencement naturel réussi, je vous recommande de lire l’article : ” Audit de référencement naturel : trouver le bon professionnel “.

Un audit de profils de liens peut se baser sur les informations recueillies par différents outils comme Google Search Console, Majestic SEO et Ahref. Ces outils permettent notamment de repérer les liens dits toxiques. Il s’agit de liens susceptibles de pénaliser le référencement naturel du site, voire même de provoquer une sanction du moteur de recherche. Ces liens toxiques doivent bien entendu être supprimés.

Il est important également d’analyser finement les partages du contenu du site sur les différents réseaux sociaux comme Facebook, Twitter, Google+ ou les réseaux professionnels comme LinkedIn ou Viadeo par exemple.

Afin d’optimiser les liens externes, il est intéressant de les choisir provenant de sites web traitant de thèmes similaires ou liés au site web d’origine. Les liens devront de préférence être positionnés sur des sites à forte autorité, de façon à ce que l’audience soit au rendez-vous. Il est également important d’analyser les liens externes des sites concurrents afin d’essayer d’obtenir les mêmes afin de se positionner dans le même créneau sur les moteurs de recherche.

Lors de l’audit, chaque lien détecté dans le site est analysé à partir des informations récupérées : url de la page sur laquelle est placé le lien, url de destination, ancre utilisée, présence ou non de l’attribut « nofollow », thématique de la page qui fait le lien, thématique du nom de domaine qui fait le lien, type de lien (lien de type « a href », lien image, redirection), données des outils SEO sur la page et sur le nom de domaine qui fait le lien et nombre de liens sortants présents dans la page. Le recoupement de ces informations va permettre de détecter les liens toxiques et repérer ceux qui devront être mis en avant.