Top
acheter un nouveau site internet, une bonne idée ?

Un site internet existant … J’achète ?

Ça y est : vous avez décidé d’augmenter votre jeu de cartes et d’élargir le nombre de sites Internet que vous gérez. L’une des solutions qui s’offrent à vous est l’achat d’un site existant. Bonne ou mauvaise idée ? Quelles sont les précautions à prendre avant de se lancer ?

Avant d’acheter, prenez le temps de vérifier certaines choses

Cela ne vous demandera pas beaucoup d’effort et vous sera très utile à terme : prenez le temps de vérifier quelques petites choses avant de vous engager. Un site internet aux apparences gagnantes peut cacher de mauvaises surprises qu’il vaut mieux tout faire pour éviter…

Le site envisagé est-il pénalisé par Google ?

Tout le monde n’est pas aussi gentil et honnête que vous et les arnaques existent bel et bien sur la toile. Demandez donc à partager un accès à Google Search Console (anciennement Google Webmaster Tools) afin de vérifier par vous-même que le site qui vous fait tant envie n’a pas été pénalisé par Google, que le nom de domaine n’est pas l’objet d’une pénalité manuelle pour raison de liens bidons ou spams agressifs comme le cloaking et autres techniques bien connues des webmasters mal intentionnés !

Pour la vérification suivante, il va falloir être plus malin : le site que vous convoitez est-il en « penguin », c’est-à-dire filtré sur des expressions clés destinées à créer du chiffre d’affaire. Difficile de voir cela immédiatement, mais vous pouvez vous fier à celui-ci : lorsque vous tapez le nom du site, si vous ne le voyez pas apparaître en premier sur Google, entrez une balise plus longue : si aucune page du site n’apparaît, c’est que le feu n’en vaut pas la chandelle.

logo de l'inpi pour vérifier les marques existantesLa marque est-elle déposée à l’Inpi ?

Un site à vendre est d’autant plus attirant que son nom est accrocheur. Si le nom en question est, en réalité, une marque enregistrée à l’Inpi (Institut National de la Propriété Industrielle) cependant, vous ouvrez une boîte de Pandore et risquez de faire face, par la suite, à des démarches administratives longues, douloureuses et très onéreuses. Prenez quelques instants pour vérifier que le site qui vous intéresse ne soit pas une marque déposée à l’Inpi, sur leur page de recherche de Base de Marques.

Des résultats vérifiables ?

N’hésitez pas à vérifier les chiffres avancés par le vendeur. Fréquentation, ventes, conversions… tout étant mesurable sur Internet, si vous avez affaire à quelqu’un de sérieux, vous devriez pouvoir obtenir ces informations sans trop de problème. Faites éventuellement appel à un comptable qui ira vérifier les comptes, renseignez-vous quant aux leviers d’acquisition de trafic de manière à savoir exactement dans quoi vous vous avancez en matière de budget (intégrez le contenu, la publicité sur les réseaux sociaux – notamment Facebook et Twitter) et récupérez les coordonnées du webmaster de manière à pouvoir le contacter par la suite si besoin est.

Share
No Comments

Post a Comment